Télévision : Murdoch Mysteries XI, une première soirée riche en émotions 1


Qui vit ? Qui meurt ? L’attente s’achève enfin, après un peu plus de six mois de patience. William Murdoch découvre un autre pan du côté obscur de la vie. Se relèvera-t-il ? Éléments de réponse chaque lundi à 8:00pm sur CBC.

Julia sera-t-elle retrouvée vivante ou morte ? Comment William se sortira-t-il de cette fâcheuse position dans laquelle il n’a jamais été auparavant ? Brackenreid a-t-il battu Davis, ou a-t-il été blessé, voire tué ? Murdoch peut-il compter sur l’inspecteur Watts ou sur Rebecca James afin de résoudre cette affaire ? Et, peut-être le plus important : Crabtree, Higgins et Jackson survivront-ils à la suite de l’embuscade et de la fusillade ? Les menaces, la corruption, les meurtres, les kidnappings, les fausses informations et la politique prennent le contrôle ! Comment un tel niveau de corruption peut-il être surmonté ?

L’objectif de ce premier épisode est atteint : il lance la nouvelle saison, de telle sorte que le spectateur reste scotché, est de nouveau plongé dans l’attente, et il apporte les réponses aux questions restées en suspens (le montage, efficace, avait permis de tromper brillamment le public à la fin de la saison 10, et aucun indice n’a filtré sur les réseaux sociaux). Des réponses égrainées au court de ce season premiere sans failles. Elles donnent des explications aux situations passées, permettent de comprendre le cheminement de l’accusation envers Murdoch. Soyez rassurés, hormis Jackson, personne ne passe l’arme à gauche. Une bonne nouvelle !  Chaque détail, aussi minime soit-il, est essentiel dans la découverte de la vérité. Le niveau d’écriture s’avère encore plus pointu que dans les saisons précédentes, de quoi maintenir le public en haleine jusqu’en mars prochain, date de diffusion du season final.

Les scénaristes multiplient les fausses pistes, explorent les faiblesses des personnages. Ils n’hésitent pas à mettre en danger les principaux, afin de donner un nouveau souffle à la série. Un pari audacieux relevé avec brio. La manipulation politique, les intérêts personnels, sont au cœur de l’épisode : des personnages mal intentionnés et corrompus prennent la Station House n°4 en main, profitant de l’absence de Murdoch, avec une seule volonté : protéger leurs semblables et accuser les personnes de leur choix, les personnes qui dérangent, comme Murdoch. Ce dernier écarté, ces individus infréquentables ont les mains libres pour agir à leur guise. Par ailleurs, si certaines réponses sont livrées dans les premières minutes, les scénaristes ne ménagent pas le téléspectateur en en retardant certaines. Le suspense est maintenu tout au long des 45 minutes. Chapeau ! D’autant que la manipulation est double : Murdoch ment délibérément dans le but d’orienter l’enquête du mauvais côté. Une fois n’est pas coutume, le public en sait plus que les protagonistes, renforçant le yo-yo émotionnel lors des retrouvailles de ceux qui se croyaient morts.

Ce scénario pointu est interprété par des acteurs au jeu irréprochable. Parés de costumes d’époque, ils disparaissent sous les traits de leur personnage, donnant encore plus de force à un jeu déjà excellent. Un travail possible notamment grâce à une réalisation reproduisant justement l’univers des années 1900, tant au niveau des lumières que des ambiances. Une sorte de visite guidée dans le Toronto du début du XXème siècle. Le tout est servi accompagné d’une musique renforçant le suspense, aux moments propices.

Le season premiere le plus stressant de l’histoire de la série ! Qui prouve, encore une fois, la qualité incontestable de la série. Une saison de haute volée en vue. Mais une telle affaire laisse des traces. Murdoch sera-t-il capable de reprendre ses fonctions du poste de police ? Son mariage sera-t-il affecté par ce nouveau drame ou son amour inconditionnel pour Julia triomphera-t-il encore une fois ? Rendez-vous le 2 octobre pour le savoir.

Murdoch Mysteries (Up From Ashes), un épisode réalisé par Don McCutcheon • Une série créée par R.B. Carney, Cal Coons, Alexandra Zarowny, d’après les personnages des romans de Maureen Jennings • Avec Yannick Bisson, Hélène Joy, Thomas Craig, Jonny Harris, Daniel Maslany, Lachlan Murdoch, Mouna Traoré, Erin Agostino, Tamzin Outhwaite… • 45 minutes • Diffusion sur CBC le 25 septembre 2017. Diffusion française prochaine.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Télévision : Murdoch Mysteries XI, une première soirée riche en émotions