Que se passe-t-il quand tout s’arrête ? 1


Mon regard a croisé cette question, dans la rue, et mon cerveau s’est mis à fourmiller d’idées. Les questions se sont multipliées, aussi. Ce tag, anodin et primaire, a entraîné une réflexion philosophique.

Tout d’abord, qu’entend l’auteur pas “tout s’arrête” ? Qu’englobe le “tout” ? Pense-t-il à la mort ? À un accident qui remet en cause le futur ? À une histoire d’amour ou d’amitié ? Selon le sujet, les réponses diffèrent.

Si l’apprenti tagueur se questionne sur l’au-delà, il risque de ne pas trouver de réponses pertinentes. Personne ne sait ce qui se passe après la mort. Certes, scientifiquement, un corps humain devient poussière. Seuls les os résistent. Mais d’autres s’imaginent, croient, qu’ils vivront une autre existence après la première (qui d’ailleurs, n’est peut-être pas la première, si l’on suit leur raisonnement). Aucune preuve n’existe à ce jour. Lorsqu’une vie s’arrête, d’autres se poursuivent, en d’autres enveloppes corporelles. Le monde continue à tourner, et ce malgré les morts qui s’enchaînent. Quand tout s’arrête, vous ne ressentez plus rien. Vous vous transformerez en nourriture pour asticots. Ce n’est pas très glamour, mais c’est la vérité.

Autre possibilité, l’artiste en herbe évoque la santé qui flanche à cause d’un accident corporel, d’un AVC, d’une maladie. Ce qui s’arrête, ici, c’est la vie d’avant. Avant les séances interminables de rééducation, ou de soins. L’événement qui change votre vie est un nouveau point de départ. Une personne confrontée à cela, dans la plupart des cas, voit ses idées évoluer. Elle se concentre sur l’utile et abandonne le futile. Elle exploite son énergie pour des causes vitales. Elle donne un sens à sa vie. Elle s’engage auprès d’associations de victimes, de malades, d’accompagnants. Son quotidien sera complètement bouleversé.

Après un grave accident de voiture, votre corps sera différent. Vous devrez l’apprivoiser, tenter de l’accepter, apprendre à l’aimer. Peut-être qu’une extension sera nécessaire, si vous subissez une amputation. Cette prothèse fera partie de vous. Votre vie d’avant n’est plus, mais l’avenir vous ouvre ses bras. Après un AVC, si vous êtes chanceux, ce dernier ne marquera pas une transition particulière. Mais s’il cause des dégâts irréparables, vous aurez l’impression que l’enfer s’ouvre sous vos pieds. Vous devrez tout réapprendre. Le temps s’étirera. Vous aurez l’impression de ne pas progresser. Vous baisserez les bras. Plusieurs fois. Et puis, vous parviendrez, pour certains, à retrouver une vie à peu près normale avec beaucoup de force et de courage. Après une maladie, vos forces vous auront lâché. Dans un premier temps, vous aurez besoin de récupérer un semblant de tonus afin de commencer votre nouvelle vie. Celle d’après un cancer. Celle où vous aurez tout le temps peur que cette horrible bestiole revienne vous grignoter de l’intérieur. Celle où tout le monde vous regardera de travers parce que vous avez perdu vos cheveux. Celle où vous serez désormais seul puisque les gens vous auront tourné le dos, pour X ou Y raisons. Des excuses saugrenues. Après vous être battu contre votre maladie, vous devrez vous battre pour revivre. Quand tout s’arrête, le sol s’effondre sous vos pieds, et un autre prend le relai. Vous apprenez alors à vivre avec ce qui vous a déstabilisé.

Plus positif, ce jeune philosophe a éventuellement en ligne de mire la fin d’une histoire d’amour (ou d’amitié). Après la rupture, de nouvelles rencontres se profilent. Un de perdu, dix de retrouvés, non ? Sérieusement, si casser avec son mec signifiait la fin du monde, il n’y aurait plus personne sur cette Terre. Alors un peu de bon sens, et croquez la vie à pleines dents !  Parce qu’honnêtement, après une romance ou une amitié, une autre existe, quelque part. Un être vous attend. Écrire le mot fin peut être douloureux, dévastateur, même, pour les plus fragiles ou sensibles, mais c’est une demi-fin en réalité, puisque vous êtes toujours vivants. Une fin amène un nouveau départ.

Que se passe-t-il quand tout s’arrête ? Parfois les larmes coulent, parfois des sourires se dessinent. Chacun doit apprendre à faire le deuil d’une vie, d’une période de sa vie. Tourner la page. Ce n’est pas un moment joyeux, certes. Mais comme le disait si bien Charlie Chaplin : “A day without laughter is a day wasted.”

Lily.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Que se passe-t-il quand tout s’arrête ?

  • Joséphine

    Je crois qu’il n’existe pas de réponse à cette question, puisque personne ne peut deviner l’avenir. Et j’adhère complètement à la phrase de Chaplin ! Rions !