Lu et approuvé : The Fire Child (La menace) – S. K. Tremayne


Avis

Absolument brillant ! Un thriller différent des autres. Ce n’est pas un simple roman policier, avec un meurtre suivi d’une enquête aux multiples rebondissements. Dans le cas présent, l’ouvrage est plutôt une incursion psychologique au cœur d’une famille recomposée, où la belle-mère doit tenter de trouver sa place. Un huis-clos angoissant dans lequel chacun finit par se méfier de toutes les personnes autour de lui. Je pourrais comparer The Fire Child à un aimant : il attire inexorablement le lecteur à lui, même si, dans un premier temps, la lecture est déconcertante : quoi de plus banal qu’une jeune femme d’origine modeste qui débarque dans la vie d’un riche type ? Passées ces banalités, le lecteur est plongé au cœur d’une vérité pas si rose qu’elle n’en a l’air. La “menace” peine à se montrer, cacher entre les lignes, imperceptible, mais bel et bien de plus en plus oppressante. Que va-t-il arriver à  cette famille en apparences idyllique malgré le drame qu’elle vient de traverser ? Impossible d’abandonner sa lecture une seule seconde. L’auteur met les nerfs du lecteur à vif, le fait frissonner, le pousse au doute. Qui croire ? La menace est partout : les ombres de l’immense demeure, les craquements de bois la nuit tombée, les fantômes dont celui Nina, Rachel la belle-mère (serait-elle une arriviste, comme le autres ?), Jamie fils et témoin gênant, David  (a-t-il tué sa première épouse et est-il un danger pour la nouvelle ?), Juliet, Cassie, le passé. Les lourds secrets pèsent sur le quotidien, rendant la vie impossible. Jusqu’au nouveau drame. Les fausses alertes se multiplient, mettent à rude épreuves les nerfs des protagonistes. Tout le monde devient fou. Une bataille psychologique savamment orchestrée par S. K. Tremayne.

Résumé

Sur les falaises de Penwith, au sud-ouest de l’Angleterre, Rachel prend ses marques dans la majestueuse demeure de son mari, David, avec l’impression d’avoir enfin trouvé sa place. Et se réjouit de l’affection de son jeune beau-fils, Jamie, 8 ans. Elle, issue des quartiers pauvres de Londres, lui, beau et riche veuf, sont prêts pour une nouvelle vie. Mais, très vite, Rachel est alertée par le comportement troublant de Jamie, ses absences et ses rêves prémonitoires. Peu à peu, le sentiment d’isolement et la solitude s’abattent sur la maison, tandis que ressurgit le souvenir pesant de Nina, la première femme de David, morte dans un mystérieux accident. Alors que le doute et la suspicion semblent s’insinuer partout, Jamie prédit à Rachel qu’elle mourra à Noël…

L’auteur

S. K. Tremayne, de son vrai nom Sean Thomas, est un journaliste et écrivain britannique né en 1963. Auteur discret, il signe néanmoins des best sellers. Il a collaboré avec le Times, le Daily Mail, le Spectator ou encore le Guardian. Il a publié une dizaine de romans policiers, parfois sous son vrai nom (quatre œuvres), mais aussi sous deux pseudonymes différents : Tom Knox (cinq ouvrages) et S. K. Tremayne (deux thrillers). The Fire Child (2016) est le deuxième publié sous ce dernier pseudo, avec The Ice Twins (2015). Les deux romans sont disponibles aux éditions des Presses de la Cité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *