Val ferait bien une tête au carré à son FAI


Comme la majeure partie de la population, j’ai une connexion internet à haut débit dans mon appartement. ‘Fin quand je dis “haut débit”, je suis gentille. Parce que depuis un certain temps (depuis que j’ai fait installer la fibre, en fait), c’est la cata ! Les coupures intempestives sont devenues monnaie courante. Je travaille comment, moi, avec cette connexion pourrie ? Impossible.

Avant, quand j’avais une simple box ADSL, ça allait à peu près bien.27 Avec la fibre, je déchante… En ce moment, l’entreprise fait des travaux. Une semaine que ça dure, quand même, leur histoire de travaux. Ça commence à faire longuet. Et quand ce sont pas les travaux, c’est à cause des boîtiers CPL, vous savez, ces boîtiers blancs qui se branchent sur les prises électriques et qui servent à avoir Internet sans avoir besoin du wifi. Sur le papier, c’est top. En pratique, c’est une autre histoire. Ça fonctionne rarement : la télévision passe son temps à sauter !

La faute au technicien venu installer la fibre chez moi. Le mec, il s’est pas fatigué, il a installé le matos dans l’entrée, et basta. Sauf que ma télé est à l’opposé, ainsi que mon bureau, donc il m’a conseillé d’acheter des CPL (bien sûr, c’est à ma charge, sinon, c’est pas drôle). Aujourd’hui, les explications qu’il m’a fournies apparaissent comme fumeuses : soi-disant que la disposition de mon appart’ aurait entraîné un endommagement du câble. Alors faudra qu’il m’explique pourquoi un de ces collègues a fait une installation correcte dans un autre appartement similaire au mien.

Résultat, Internet est encore en grève à ce jour. Ce que vous lisez un cet instant est écrit depuis des lustres et posté grâce à un partage de connexion 4G ! Géniales, les nouvelles technologies… Petit conseil : n’écoutez pas ce qu’on vous dit, et exigez un travail correct.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *