Cinéma : Adopte un veuf, les joies de la colocation 1


François Desagnat est de retour au cinéma et signe Adopte un veuf, une comédie sociale abordant la colocation avec tendresse. L’occasion pour le réalisateur d’aborder divers problèmes de société.

Adopte_un_Veuf

Hubert vit seul, s’ennuie, broie des idées noires depuis le décès de sa femme. Sa vie est monotone, réglée comme du papier à musique. Jusqu’au jour où il se trompe de petite annonce à la boulangerie, et voit débarquer Manuela dans sa vie. Une joyeuse tornade qui bousculera ses habitudes.

Y’a d’la joie, Hubert (André Dussollier) fait la tête, le ton est donné ! Adopte un veuf est une comédie, le rire sera l’un des personnages du film. Une comédie aux airs sérieux. Les scénaristes ont concocté un vieux aux petits oignons, assaisonné de questions de société. Problèmes de logement, argent, emploi, famille, solidarité, vivre-ensemble, liens intergénérationnels, solitude, ennui, amitié, amour, deuil… La liste est longue. Le long métrage apporte une réponse particulière à toutes ces questions : la colocation. Chaque personnage a une bonne raison de passer le casting du futur colocataire parfait. Choix fait, ce beau monde doit apprendre à cohabiter, et rien n’est simple. Manuela (Bérengère Krief) est une vraie tornade, chamboule tout sur son passage, au nom de la solidarité et de son absence de toit à deux jours de la rentrée. Elle décontenance Hubert, qui finit par s’attacher à la jeune femme. Marion (Julia Piaton), infirmière, est sensible, plus effacée, plus naïve, et vit encore chez sa mère. Elle s’est trouvé une passion pour la literie. Par sa profession, elle rassure Hubert, obstétricien à la retraite. Paul-Gérard, dit PG (Arnaud Ducret), est avocat fauché, commis d’office, et à deux doigts de perdre la garde de son fils de 7 ans. Bourré de tocs et sensible, il fait de la propagande pour le régime sans gluten. Principe de sécurité. Au milieu, Hubert prend ses marques, et apparaît comme un père pour Manuela et Marion. Tout au long du film, les personnages apprennent à se connaître, se dévoilent, s’ouvrent comme des fleurs, et découvrent malgré eux les limites à ne pas dépasser. Et si l’amour s’invitait à la fête ?

Drôle et touchante, la dernière réalisation de François Desagnat fait mouche. Vous aussi, adoptez un veuf, et vivez en colocation ! Fous rires garantis.

Adopte un veuf, un film de François Desagnat • Avec André Dussollier, Bérengère Krief, Arnaud Ducret, Julia Piaton, Nicolas Marié… • 1h37 • Sortie nationale le 20 avril 2016.

Adopte un veuf

9.6

Réalisation

9.5/10

Scénario

9.0/10

Dialogues

10.0/10

Interprétation

10.0/10

Pros

  • Des acteurs au sommet de leur talent
  • Des personnages hauts en couleurs
  • Y'a d'la joie partout dans le film
  • Une histoire drôle et touchante
  • Un humour décapant

Cons

  • Un scénario parfois prévisible

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Cinéma : Adopte un veuf, les joies de la colocation