Télévision : Envers et contre tous, la lutte impossible contre l’industrie pharmaceutique


Hier soir, RTS Un proposait la diffusion d’Envers et contre tous, un téléfilm inédit de Thierry Binisti sur les récents scandales de l’industrie pharmaceutique. Prix Poitou-Charentes des lecteurs de Sud-Ouest au dernier festival de la fiction TV de La Rochelle, il réunit Cécile Bois et Loup-Denis Elion.

Audrey, au chômage, n’a rien d’une battante. Pourtant, lorsque son fils Enzo, 16 ans, se retrouve dans le coma à cause d’un médicament, elle se jure de gagner son combat contre l’industrie pharmaceutique. Avec un seul objectif : que la vérité éclate…

envers-et-contre-tous

Un téléfilm qui fait froid dans le dos ! Magouilles, mensonges, tout est bon afin de commercialiser un traitement, tant que les bénéfices répondent présents. Au détriment de la santé ? Sûrement. Thierry Binisti réalise un unitaire questionnant les agissements des grands groupes pharmaceutiques. Ses personnages prennent vie sous les trais de Cécile Bois, dont le changement de registre est un succès (elle est Candice Renoir, commandant de police qui ne fait rien comme les autres, depuis 2013, ndlr), Loup-Denis Elion, trublion des Scènes de ménages et parfait en avocat des causes perdues, et Ilian Calaber. L’interprétation de leurs personnages dramatiques est impeccable. Le scénario, écrit par Olga Vincent et Véronique Lecharpy, est sans fausses notes. Il décrit un combat qui semble perdu d’avance, dont chaque petit pas est un pas en avant vers la victoire et la vérité. Il dresse le portrait peu flatteur des lobbyings pharmaceutiques qui n’ont qu’un seul objectif, faire du chiffre, au détriment des patients. Il soulève la question de la confiance envers les industriels, comme avec les vaccins. Il expose sans langue de bois la loi du silence qui entoure chaque médicament commercialisé. La vérité coûterait-elle trop cher ? Qu’importe la vie des gens, l’argent est au cœur d’un système vicié. Le téléfilm incite à se poser des questions. Il montre que les peurs de chacun vis-à-vis des autorités se justifient par le silence de ces dernières et incite à la méfiance, à la vigilance.

Envers et contre tous ouvre un débat sensible autour des dérives du commerce des médicaments. Thierry Binisti signe une œuvre forte et ouvre les yeux d’un public mal informé par les autorités.

Envers et contre tous, un téléfilm de Thierry Binisti • Avec Cécile Bois, Loup-Denis Elion, Ilian Calaber, Isabelle Renault, Cédric Monnet, Grégoire Isvarine, Frédéric Van Den Driessche… • 1h44 • Diffusion prochaine sur France 2.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *