Alain Resnais connaissait la chanson


Alain Resnais PortraitLe cinéaste français Alain Resnais, 91 ans, est mort samedi soir, à Paris, au lendemain des Césars, et la veille des Oscars. Multi primé tout au long de sa carrière, Alain Resnais s’apprêtait à sortir son nouveau film Aimer, boire et chanter le 26 mars prochain.

Les hommages se multiplient dans la presse. Parmi eux, André Dussollier, Pierre Arditi et Gilles Jacobs. Au Monde, André Dussollier a confié que le cinéaste disparu tenait tant au montage “pour continuer à être avec [ses] acteurs”. Pierre Arditi s’est dit “déchiré par la disparition de ce cinéaste à part, extrêmement original”. Quant à Gilles Jacobs, il demande des “funérailles nationales” pour cet artiste “modeste et modèle” via un tweet posté hier matin. Les acteurs de Resnais sont nombreux. Il a travaillé avec Sabine Azéma, devenue son épouse en 1998, Pierre Arditi, Lambert Wilson, Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Gérard Depardieu, Jean-Paul Belmondo, Sandrine Kiberlain, André Dussollier, et bien d’autres.

Né en 1922 à Vannes (Morbihan), il a été formé à l’IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques). Entre 1943 et 1955, il tourne plusieurs documentaires dont Nuit et brouillard (1955) sur les camps de concentration. Le long métrage fait partie des films majeurs de Resnais, sans oublier Hiroshima mon amour (1959), L’année dernière à Marienbad (1961), Smoking/No Smoking (1994, Césars du Meilleur réalisateur et du Meilleur film) ou encore On connait la chanson (1997, César du Meilleur film), son plus grand succès public.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *